FE

Retour sur le PPL de Didier

Alors que son PPL théorique arrivait à son terme, il était temps pour Didier Alliard de passer son épreuve pratique. C'est ce qui a été fait le 16 mars dernier.

 

Retour en arrière :

Le 27 février, Didier effectuait sa dernière grande nav réglementaire (180 Nm avec deux étapes sur deux terrains contrôlés : Caen et Rouen)

Il devenait urgent de trouver un FE et un créneau météo favorable pour le test. Tout a convergé le 16 mars : avion+météo+FE disponibles.

 

Didier raconte :

"Lundi matin 16 mars, 9h00 : plafond brumeux très bas, visi entre 3000 et 5000 selon les terrains. A midi, la tendance étant à l’amélioration, nous prenons la route. Le FE  du Havre, moi de Rouen.

14h, après un dernier briefing avec François, je fais le plein, je programme les fréquences, je donne un petit coup de propre au Robin …

14h30, arrivée de l'examinateur, et début du test.

Pendant une petite heure nous étudions divers documents annexes (sa carte de FE, mon carnet de vol, mon certificat médical) puis les documents de vol. Les questions sont diverses : décryptage des Métar-Taf, bilan carburant, distances de décollage et atterrissage, conditions favorables ou non, réglementation …

 

Puis c'est le départ pour la navigation.

j'avais préparé Dieppe-Pontoise-Caen-Dieppe (239 Nm). L'examinateur m’annonce d’entrée qu’il me déroutera en cours de route et que nous ferons quelques exercices en rentrant sur Dieppe.

Et c’est parti ! Avec un peu de tension au début mais, très rapidement, la répétition des gestes à l’entraînement fait qu’on se retrouve rapidement en terrain connu et il reste à dérouler les checks.

 

Première branche : Dieppe-Pontoise. Pas de vent, pas de dérive, un VOR qui me mène directement au terrain, pas de problème a priori. Sauf la visibilité de plus en plus catastrophique et un conservateur de cap capricieux. Directe autorisée en 12 à Pontoise. Atterrissage réussi, touch and go.

 

Deuxième branche : Pontoise-Caen. Plafond de plus en plus bas, je passe sur la fréquence de Mantes. Deux moto planeurs sont en vol, pas de visuel.

Passage sur le VOR de Caen, qu'on ne capte pas encore.

Passage sur la fréquence d’Evreux qui nous annonce un appareil non identifié en rapprochement à 11h, cinq nautiques. On le voit enfin quasiment au moment de se croiser, il est trois cents pieds en dessous de nous. Un ULM sans radio …

Je me repère enfin entre Le Neubourg et Brionne. C’est le moment que l'examinateur choisit pour m’annoncer son scénario : la météo étant trop mauvaise (ce qui n’est pas loin d’être vrai) nous nous déroutons vers Saint Romain de Colbosc.

Comme à l’entrainement : TRACEREZ … top, route, altitude, etc … Droit vers le nord jusqu’à la Seine, Exxon Gravenchon à contourner sur notre gauche puis Bolbec, l’autoroute, une intégration standard et un touch and go en 05.

 

En montée, le FE me propose une épreuve de mania : Virages en IMC (avec lunettes adaptées), sortie de virage engagé, interruption volontaire de vol puis retour vers Dieppe.

Je m’annonce en auto-information et François me répond du club pour me donner le vent et la base des nuages … Ca sent l’écurie !

Verticale terrain, PTE, tour de piste basse hauteur avec volets, un dernier sans volets, c’est fini. Piste dégagée.

 

Le vol aura duré 2h32. Nous débriefons autour d’une bière avec le FE et François.

C’est fini. Je suis sur un petit nuage et je ne sais pas si c’est le plaisir d’avoir enfin ce sésame, la tension qui retombe ou la bière. Ou les trois."

 

Rafale en passage bas à Rouen lors de la "grande" nav de Didier

Rafale

 

 

Félicitations à Didier pour son PPL.